Sélectionner une page

Élément de base

Seule l’équipe de 4 permet la rotation des tâches dans un engagement de longue durée et une protection réaliste à 360 degrés.

Fonctions au sein de l’équipe

La fonction de chaque membre de l’équipe définit la place occupée par un soldat au sein de la formation. La fonction est liée à une mission et à un secteur de responsabilité (observation, préparation au tir), mais elle n’est pas liée à un armement standard. Le secteur de responsabilité est défini au moyen du cadran d’orientation. Ainsi : direction de marche /de déplacement du groupe = 12 heures.

Chaque soldat sait qu’il doit assumer un secteur de responsabilité.
Lorsque cela s’ avère nécessaire, les fonctions peuvent être précisées : AVANT droit, AVANT gauche, LATÉRAL droit, LATÉRAL gauche, ARRIÈRE droit, ARRIÈRE gauche.

Citer

On part sur le principe suivant
N°1 assure la sécurité avant et l’orientation
N°2 commande l’équipe(allure, changement direction) et s’occupe des hauteurs
N°3 assure la sécurité latéral
N°4 assure la sécurité arr. de l’équipe
Dans le cas d’une équipe plus grande les hommes supplémentairement partage avec leurs binômes la fonction occupée

Les formations de déplacement

Les formations sont des articulations standardisées de groupes ; elles permettent au chef de groupe d’adapter rapidement la configuration de son groupe à la situation et au terrain.
Je pense qu’on peut s’articuler sur 3 types de déplacements simple.

La colonne:

La formation en colonne est utilisé lors des déplacements, lorsque la mauvaise visibilité empêche d’autre formation ou si vous devez vous déplacer rapidement et n’attendez aucun contact avec l’adversaire.
Le chef doit se tenir au milieu de la ligne, avec des armes lourdes dans l’éventualité où la colonne serait brisée lors d’une embuscade. Disposer d’un espace (4-5 mètres minimum) entre chaque soldat , pour réduire les probabilités d’embuscades.

La ligne:

La ligne est utilisée pour attaquer en force les positions de l’adversaire avec la plus grande puissance de feu possible. Une seule rangée de joueurs, perpendiculaire à la direction de déplacement. Les espaces entre les joueurs sont fixés à 5 mètres. Il est important d’éviter les déviations verticale des membres du groupe, elles réduiront la puissance de feu simultanée à l’avant et créer des lacunes ou des mini-flancs à l’intérieur de la ligne. Pour la ligne à l’échelon du groupe, il est nécessaire pour des raisons de liaison que les deux chefs d’équipe occupent les flancs internes de leur équipe respective.

Delta / Wedge / Coin:

Le coin est la formation de base la plus populaire. L’intervalle entre les membres de l’équipe est habituellement de dix mètres . Le coin dilate et se contracte , en fonction du terrain . Lors de terrain accidenté , la mauvaise visibilité , ou d’autres facteurs rendent le contrôle de l’équipe difficile l’intervalle normal est réduit . Les côtés du coin peuvent sombrer dans une formation colonne pour un terrain très difficile. La formation de coin est très flexible.

La formation de coin doit être utilisé le plus , en particulier dans une zone contrôlée par l’ennemi ( derrière les lignes ennemies ) . La formation de coin assure une excellente couverture avant et de flanc , mais pas de couverture arrière .
La formation de coin est utiliser lorsque la groupe traverse un terrain ouvert , assurant une couverture maximale de deux flancs avec une bonne puissance de feu pour chaque homme. La formation permet facilement un mouvement stop-and -go. De loin la formation la plus couramment utilisée pour le mouvement de groupe. Une équipe peut être incorporé à un autre fireteam afin d’assurer la protection des flancs arrière ou bases multipliés de feu.

Déplacement en tiroir ou perroquet

La base :

– Se sont des déplacement à utiliser en zone hostile.
– Toujours visualiser sa prochaine position couverte et l’itinéraire à suivre pour l’atteindre avant de quitter celle où on se trouve.
– Faire des déplacements les plus courts possibles, découper au maximum le parcours.
– Se déplacer en alternance avec son binôme (en tiroir ou en perroquet) pour déstabiliser l’adversaire et avoir toujours une couverture.
– Passer une zone de crête
– Franchir un découvert

Déplacement en tiroir


   

Lors du déplacement en tiroir, A avance en premier, puis se place. Il est rejoint par B qui se place à son tour, A avance à nouveau…. C’est toujours A qui avance à nouveau en premier. Cette progression est idéale pour un binôme ou un RS d’attaque et de soutien. Elle permet d’avoir toujours la plus grosse puissance de feux en couverture.

Déplacement perroquet

Lors d’un déplacement Perroquet, A avance en premier, puis se place. Il est rejoint par B qui au lieu de se poser au même emplacement, continue sa route jusqu’au prochain couvert. Il est rejoint par A qui le dépasse à son tour avant de se placer à l’emplacement suivant…. A et B avancent de la même manière, ils s’imitent (d’où le « perroquet »). Cette progression est idéale pour un binôme ou un RS splitté et équilibré. Elle permet d’alterner le joueur situé devant, et qui doit se concentrer au maximum.

Arrêt ou pause

L’arrêt en cours ou en fin de déplacement, est une phase délicate de la car il est indispensable d’éviter les regroupements provoquant une grande vulnérabilité. Il est primordial de conserver la sûreté et l’aptitude à la manœuvre. Le dispositif
adopté doit permettre de:

– se camoufler,
– se renseigner
– riposter
– quitter rapidement la zone ou de reprendre la progression

On distingue deux type d’arrêt:

Les arrêts courts

Il s’agit de marquer un temps d’arrêt pour se reposer, s’orienter, s’informer ou être assigné a nouvelle mission tout en conservant l’aptitude à reprendre la progression. Tout en assurant sa sûreté pour faire face à toute éventualité est suivi immédiatement par l’adoption d’un dispositif de sûreté.

Les arrêts longs

Il s’agit de marquer un temps d’arrêt pour une réorganisation ou lors de l’arrivé à votre position de spote. Les zones favorables aux arrêts longs sont, à titre indicatif, les localités, les zones boisées et les zones offrant un bon camouflage. Sur ce genre d’arrêt il est toujours question de garder une protection maximal du dispositif mais les distances entre l’infanterie pourront être augmentées. Il faudra toujours veiller à couvrir tous les axes.

Formation défensive

Arrêts en hérisson

Le hérisson est la meilleur formation pour les joueurs évoluant sur un terrain à végétation moyenne jusqu’à dense. Les quatre coins de cette formation donnent un bon niveau de sécurité sur tous les côtés. La distance entre les joueurs doit être de 5 mètres dans la forêt et au moins le double en terrain découvert. Cependant, la formation en hérisson n’est pas toujours la meilleure, car elle n’est pas appropriée à un mouvement rapide du groupe. Son utilisation doit être limitée soit à une halte gardée ou à une progression à travers un territoire hostile, ou les embuscades peuvent survenir de plusieurs côtés à la fois.

Share This